gallery/nouveau logo rms

L'Ensemble vocal Callisto, fondé en 2013 par la cheffe de choeur Elisabeth Baconnais et basé dans les Pays de la Loire est un ensemble de jeunes chanteuses et de commédiennes professionnelles . Il se produit en formation à géométrie variable de 2 à 15 chanteuses et explore le répertoire à voix égales de l'époque baroque à la création contemporaine en passant par le romantisme allemand et la musique française du XXe siècle. L'ensemble aime créer un échange avec son auditoire au travers de concerts où la mise en espace scénique revêt une importance particulière. L'ensemble Callisto est soutenu par la ville de Nantes et se produit régulièrement aux Folles Journées de Nantes, ainsi qu'au festival des Arts Scènes, à la Chapelle de l'Immaculée ou avec les Amis de l'Orgue.

gallery/4998616_orig

Emilia Baranowska, violoncelliste franco-bulgare, est une artiste majeure de sa génération. Diplômée de l'Ecole Normale de Musique de Paris et de la Juilliard School de New-York, elle mène une carrière internationnale et se produit partout en Europe et dans le monde entier : Etats-Unis, Mexique, Chine, Canada etc, dans les plus grandes salles (Carnegie Hall de New-York, Konzerthaus de Berlin...) et au sein de festivals majeurs (Donaueschingen Musiktage, Young Euroclassic). Très impliquée depuis toujours pour faire entendre la musique de son temps, de nombreux compositeurs lui dédicacent leurs oeuvres (Georges Zamfir, Sergio Calligaris, Dimiter Christoff...). Elle enregistre chez la Deutsche Grammophon un disque avec la basse bulgare Boris Christoff, puis chez Festivo un cd "Bach An' Alpe" avec l'organiste Jean-Paul Imbert. 

gallery/465_1

Le Quatuor Girard, constitué au sein d'une grande fratrie, est né d'une passion commune révélée par la pratique très précoce de la musique de chambre en famille. Formé par le Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Régional de Paris puis par Miguel da Silva à la HEM de Genève, le Quatuor Girard ne tarde pas à se faire remarquer au cours de grandes compétitions internationales (Lauréat du Concours de Genève, lauréat HSCBC de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence entre autres). Le quatuor est invité par des salles et des festivals prestigieux comme le Théâtre du Châtelet, l'Auditorium du Musée d'Orsay, les Folles Journée de Nantes, le Festival de Deauville... Régulièrement sollicité par France Musique et par Radio Classique, le Quatuor Girard a publié sous le label des Discophiles français son premier album, primé par la critique.


gallery/quatuor girard

Fabien Lévy, né en 1968, a étudié la composition avec Gérard Grisey au Conservatoire de Paris. Il a été pensionnaire de la Villa Medicis à Rome et du DAAD Berliner Künstlerprogramm. Ses oeuvres, éditées chez Billaudot et Ricordi Allemagne, ont été jouées entre autres par l’Ensemble Argento, l’Ensemble Recherche ou l’Orchestre symphonique de la radio de Berlin. Il a reçu en 2004 le Förderpreis de la fondation Ernst von Siemens Förderpreis pour la musique. Il a enseigné au Conservatoire de Berlin et fut de 2006 à 2012 professeur de composition à la Columbia University de New-York. Il enseigne actuellement à la Hochschule für Musik de Detmold (Allemagne) et vit à Berlin. Ses oeuvres, éditées chez Billaudot et Ricordi Allemagne, ont été jouées entre autres par le London Sinfonietta, l’Ensemble Recherche, 2E2M, les neue Vokalsolisten Stuttgart, l’orchestre National de France.

A la fois compositeur et chercheur, Fabien Lévy est titulaire d'un doctorat en théorie musicale à l'EHESS et publie en 2014 chez Vrin Le compositeur, son oreille et ses machines à écrire, ouvrage issu de son travail de thèse.


gallery/fabien-levy-komponist-aus-berlin-580x368

Elisabeth Angot est née à Paris en 1988. Après avoir étudié à Paris la composition instrumentale auprès de Thierry Blondeau et la composition électroacoustique auprès de Christine Groult, Elisabeth étudie depuis 2013 à l’Université des Arts de Berlin (UdK Berlin) et entame en 2015 un Master de composition dans la classe de Mauro Lanza. Les œuvres d’Elisabeth Angot ont notamment été interprétées par le Jungendkammerorchester Berlin, le Quatuor Girard, l’ensemble Kuraia, l'enemble Ilinx, l'ensemble Ereprejs…au sein de différents festivals (Jeunes Talents Paris, Sound 59 en Russie...) Elle interprète également ses propres oeuvres au piano. Elisabeth Angot fonde en 2014, avec la sociologue Célia Poulet, le festival Les Rencontres Musicales et Scientifiques qui réunit musiciens et chercheurs de renom autour d’un évènement au format unique.

gallery/unnamed-2

Célia Poulet est née en 1984. Titulaire d'une médaille d'or en piano et d'un DEM au CRR d'Avignon, elle soutient en 2011 une thèse en sociologie portant sur l’apprentissage de la prise de parole en Franc-maçonnerie, pour laquelle elle obtient le Prix d’Excellence d’Aix-Marseille Université. Elle enseigne ensuite à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon puis à l’Ecole de Droit de Clermont-Ferrand. Elle est actuellement Responsable Recherche & Développement dans une entreprise parisienne. 

Auteur d'une quinzaine d'articles parus dans des ouvrages collectifs (parmi lesquels Pedagogic rigths and democratic education chez Routledge en 2016) et des revues à comité de lecture, ses travaux portent sur une approche du changement social à travers le prisme de l'éducation, et elle oriente désormais ses recherches sur la création musicale contemporaine et la formation des compositeurs. Elle est co-fondatrice des Rencontres Musicales et Scientifiques avec la compositrice Elisabeth Angot. 

gallery/celia

Philippe Vendrix, musicologue belge né en 1964 est directeur de recherche au CNRS, dirige le CERS (Centre des Etudes Supérieures sur la Renaissance) et est depuis mai 2016 président de l'Université François-Rabelais de Tours. Responsable du programme "Ricercar", ses recherches portent essentiellement sur la notation musicale, la musique dans les Pays-Bas du 15e au 18e siècle et sur l’histoire de la théorie. Il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels La musique à la Renaissance (PUF, 1999) et Aux origines d'une discipline historique. La musique et son histoire en France aux XVIIe et XVIIIe siècles (Droz, 1993).

gallery/vendrixphilippe

Les interprètes

Mathilde Vallespir, agrégée de lettres modernes, titulaire de plusieurs récompenses dans le champ de la musique dont un premier prix d’analyse (CNSMDP, classe de Michaël Lévinas) et un premier prix de flûte traversière (inter-conservatoires de Paris), est maître de conférences en sémiotique littéraire comparée à l’université Paris Sorbonne (Paris IV).

Ses travaux portent sur la comparaison entre les arts d'un point de vue sémiotique et sur l’interprétation du texte littéraire et philosophique. Elle est l’auteure de Lire, écouter, exorciser la guerre : essai de sémiotique comparée (poésie, musique), Paris, Champion, 2012, et a co-dirigé plusieurs ouvrages, dont La Violence du logos, entre sciences du texte, philosophie et littérature (avec L. Kurts et M.-A. Watine, Paris, Garnier, 2013) et Lire Derrida ? (avec D. Maingueneau, Limoges, Lambert-Lucas, 2015).

gallery/photo m vallespir
gallery/escaich-6736-c-guy-vivien1

Thierry Escaich, né en 1965 est organiste et compositeur et improvisateur. Il entre au Conservatoire National de Musique de Paris en 1983 où il reçoit huit premiers prix. Il y enseigne lui-même l'écriture et l'improvisation depuis 1992. Menant une carrière internationale d'organiste, il est titulaire du grand-orgue de l'Eglise St Etienne-du-Mont à Paris depuis 1997. Compositeur en résidence à l'Orchestre National de Lille, à l'Orchestre de Bretagne et à l'Orchestre National de Lyon, il est nommé en 2017 compositeur de l'année aux Victoires de la Musique classique pour la quatrième fois pour son oratorio Cris

Son catalogue comporte aujourd’hui près d'une centaine d'œuvres qui séduisent un large public. Pour son propre instrument, Escaich écrit de nombreuses pièces solistes, en ensemble ou avec orchestre, mais aborde également des effectifs et des genres très variés, allant d'œuvres pour instruments seuls à la musique de chambre ou symphonique.

Son CD d'oeuvres orchestrales publié par Accord-Universal reçoit le diapason d'or en 2002.

gallery/id_943

Dominique Pradelle, né en 1964 est philosophe et traducteur. Professeur de philosophie contemporaine à l'Université Paris Sorbonne-Paris IV depuis 2013, il est spécialisé dans l'étude de la philosophie allemande contemporaine, la métaphysique et la phénoménologie, ainsi que la philosophie des mathématiques.

Ancien élève de l'École normale supérieure-Ulm, Dominique Pradelle est reçu à l'agrégation en 1987 avant d'obtenir en 1996, à l'Université Paris X Nanterre son doctorat de philosophie pour sa thèse (dirigée par Jean-François Courtine) portant sur les problèmes fondamentaux de la phénoménologie husserlienne de l’espace. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Généalogie de la raison - Essai sur l'historicité du sujet transcendantal de kant à Heidegger (PUF, 2013), Par-delà la révolution copernicienne. Sujet transcendantal et facultés chez Kant et Husserl (PUF, 2012)